Le retour en images

Le tour des fermes de Surmont

Malgré une météo exécrable du matin,  la  marche prévue de 9 km a été réalisée, sans pluie, suivie d'un temps de convivialité.


Sur les hauteurs de Belleherbe,

Une randonnée : Fraiche, verte, collante, et ensoleillée

C'est dans la fraîcheur qu'une trentaine de randonneurs se sont élancés de Belleherbe dans un parcours champêtre et forestier. 

Un beau parcours concocté par Danièle et André où chacun a pu apprécier la belle herbe de BELLEHERBE. Une petite station à la chapelle Saint-Claude sur la commune de Charmoille s'imposait. Les plus hardis ont sonné la cloche avant de retourner par de beaux sentiers sur le point de départ.

Cette marche fut aussi l'occasion pour  nombreux randonneurs de revêtir la belle casquette bleue aux couleurs du club de rando. Le soleil est attendu pour la semaine prochaine d'après les experts en météo, ce sera l'occasion de tester l'intérêt de la nouvelle casquette.

Hyèvre-Paroisse et les méandres du Doubs le 26 mars 2024

C’est au détour d’un méandre du Doubs à Hièvre Paroisse que 29 randonneurs ont pris le départ pour une  montée dans la forêt qui surplombe la vallée.    Malgré un dénivelé important, la cadence de marche limitée a permis à l’ensemble du groupe d’arriver au sommet sans difficulté. Balade de 6 km mais avec 270 m de dénivelé.

Agréable marche dans une forêt déjà verdoyante des nouvelles feuilles des  arbustes. Au retour nous avons pu admirer le Doubs et sa vallée puis au loin la montagne de Lomont. 

Surprise à l’arrivée, régal  avec les délicieuses crêpes de Christine.

Merci à Christine BATTAGLIA et  Danièle GENEVOIS pour cet après-midi sympathique.

Belle journée printanière ce mardi pour 24 randonneurs au départ de Glay !

Le circuit de l’Amitié associé à celui des bornes nous a emmenés dans une nature fleurie, dans les méandres de la Creuse et mêlée parfois aux travaux forestiers pour découvrir l’histoire d’une région fleuretant avec la Suisse voisine.

Après une combe humide, 1er arrêt à la Fontaine Ronde, point d’eau connu et aménagé dans le cadre d’un chantier international de jeunes et du club rando d’Hérimoncourt. Poursuite sur le chemin en lisière de la pâture de Danache (alt.555m) pour un coup d’œil sur Blamont et le plateau avant de descendre à Villars-les-Blamont. Ensuite, montée au joli point de vue (alt.627) sur les Monts du Lomont, le plateau de Blamont, Pays de Montbéliard, Belfort et les Vosges) avant de traverser une prairie (alt.688m) et prendre le sentier frontalier avec la Suisse de la borne 417 à la 389 (bornes remarquables) Pause Casse-croute bien arrosée, comme « d’hab » sur la zone de pique-nique de Grand Fontaine (à hauteur de la ferme « La Lave ») Descente vers le site de La Papeterie et un dernier détour par la Source de la Doue … jeu de piste improvisé !.... 1 paire de bâtons perdue ??? Retour à Glay pour partager le gouter traditionnel dans une super ambiance. Merci à Nicole et Patrick pour nous avoir fait découvrir cette belle randonnée et à tous pour ces bons moments partagés !




Le retour en images 

Valonne une sortie printanière, le 19 mars 2024

Soleil radieux de printemps pour cette superbe randonnée organisée par Charles COURGEY. C’est au départ de Valonne, agréable petit village au pied du Lomont  et surplombé par de majestueuses éoliennes que les  42 marcheurs ont pris le départ. Randonnée un peu sportive avec descente dans la vallée de la Barbèche et montée sur Rosière. Au retour nous avons suivi ce petit cours d’eau "La Barbèche" qui exceptionnellement avait un bon débit.  Après 11.5 km et 180 m de dénivelé nous avons rejoint le point « goûter », merci à Charles pour ce superbe après-midi convivial.

Mardi 19 mars 2024

Sortie du CDRP avec l'US Baume et 8 autres clubsLa rando d'hier a réuni 120 participants issus de 9 clubs du Doubs affiliés à la FFRP. 2 boucles en huit : le matin montée à la Croix de Chatard  et retour à la maison rose pour l'apéritif et le pique-nique sur le parking de la maison rose de Cour. L'après midi le long du Doubs rive droite en amont de Baume . Montée jusqu'à la ferme auberge  de St Ligier puis passage à l'ancienne carrière de pierre d'où étaient extraites les pierres pour la construction de l'église de Baume. Ensuite une excellente guide de l'office du tourisme nous a présenté l'historique du patrimoine du centre ville. 

Ci-dessous retour en images

LE DARD.. SANCEY  le 12 mars 2024

Ce sont 12 véhicules  et 35 randonneurs qui ont investi le site du Point de vue du Dard à SANCEY pour le départ de la marche organisée par Monique Brie  et Mimie Madoz.

Après avoir contourné la ferme Chambon, le groupe  s’est dirigé vers la Combe Georgeot, puis approche de Surmont et retour.   Après avoir parcouru une distance 6.5 km et 180 m  de dénivelé,  avec un peu de fraicheur mais de la convivialité, nous avons partagé un sympathique goûter. Merci à Monique et Mimie.

Point de vue du Dard : Situé à 600 mètres d'altitude, sur les hauteurs de Sancey, dominant le vallon avec, en toile de fond, le Château de Belvoir, la chaîne du Lomont, couronnée de ses éoliennes et plus proche un magnifique amphithéâtre rocheux.


Sportive ... Paysagère ... Historique...Conviviale

Près de 20 randonneurs ont répondu à la proposition de randonnée  dans le secteur de Fleurey.... Saint Hyppolyte et Valoreille...

Sportive ! Les membres du groupe ne me contrediront pas Après une petite descente en direction de Saint Hyppolyte... il fallait  prendre la direction de la Croix BENETTON... 200 mètres de dénivelé... Du courage il en fallait... Tous les membres de l'équipe,  avec facilité sont  arrivés à ce premier sommet de la journée. 


Paysagère - Que la vallée du Dessoubre est belle ! Les paysages sont beaux et variés.  Le point de vue de  la Croix BENETTON, la grotte de la Yessote, le point de vue de Montaigu...  à voir et à revoir.


Historique : Fleurey... Valoreille de beaux villages qui dominent la belle vallée du Dessoubre,  des belles fontaines... des belles maisons...

Conviviale : Avec un repas bien sympathique partagé dans le chalet de chasse de Fleurey

La marche en chiffres et lettres :  17.7 kilomètres 589 mètres de dénivelé - 18 participants

Retour en images

La Pierre qui vire

Dans son ouvrage, l’abbé Loye, curé de Fleurey-les-Saint-Hippolyte à la fin du XIXe siècle relate l’existence sur le territoire de la commune de Fleurey de la Pierre qui vire. Située dans le vallon des Combes, sur le sentier de randonnée reliant Saint-Hippolyte à Fleurey, ce bloc de pierre, parallélépipède rectangle de 5 m sur 3 m et de 4,50 m de haut, est sujet à différentes interprétations.

Les sceptiques supposent que ce bloc cubique se serait simplement détaché de la falaise. D’autres évoquent un monument druidique. Les historiens pensent que c’est à cet endroit que le seigneur de Châtillon se faisait porter par ses vassaux lorsqu’il se rendait à Saint-Hippolyte. Parvenus en ce lieu, les porteurs reviraient, c’est-à-dire s’en retournaient. Les amateurs de belles histoires et de légendes racontent que la pierre vire sur elle-même tous les cent ans à minuit précis découvrant ainsi un trésor enfoui gardé par une vouivre devenue inoffensive à ce moment précis. Signalons que Fleurey est le point de départ de randonnées non seulement en direction de la pierre qui vire, mais également vers la Baume-Murie (grotte dont l’entrée est murée), le trou de la Yésotte ou la croix Bénéton, belvédère qui offre une très belle vue sur la ville de Saint-Hippolyte.

·        Source Est républicain – 5 janvier 2016

La Croix Beneton


Qui était Amédée BENETON ?

Pourquoi ne pas profiter de cet hiver clément pour visiter les sites remarquables de la petite cité comtoise de caractère. Parmi ces endroits à voir et à revoir figurent les nombreux points de vue qui dominent la ville : belvédère de la potence, belvédère du Pierrot, belvédère de la croix Bénéton… Mais qui était ce Bénéton qui a donné son nom à ce point culminant dominant la ville et que l’on atteint en passant par le belvédère du Pierrot (départ du pont du Dessoubre). La croix Bénéton d’où l’on peut apercevoir Saint-Hippolyte (quartier de l’ancienne gare) a été érigée par le comte Amédée Béneyton quelques années avant son décès survenu à la Saussaye (commune de Fleurey) en 1888. Elle aurait été plantée là pour témoigner de la chute d’un cavalier du haut d’un rocher.

Amédée Béneyton, né à Metz en 1824, fut contrôleur des impôts à Gray, percepteur en Alsace, dans l’Aube, dans le Nord de la France puis à Besançon de 1868 à 1880. Il épousa Gosse de Serlay dont les parents venaient d’acquérir un domaine s’étendant de la crête dominant les combes de Fleurey au bord du Doubs. Parallèlement à son travail de contrôleur des impôts, Amédée Beyneton était passionné par la littérature. Il fut membre des académies de Metz, Arras, Saint-Omer et Besançon, publia en 1854 « Chroniques, contes et légendes », fut l’auteur d’une fable intitulée « le lapin », relata les événements survenus à Besançon de 1612 à 1723.

En raison de son dévouement envers les malades (choléra à Gray en 1845), les blessés (guerre de 1870 à Besançon), ainsi que son rôle au côté de l’archevêque de Besançon en 1880 lors de la dissolution des congrégations religieuses, on lui décerna plusieurs distinctions. La croix qui porte le nom de cet homme illustre a été remplacée à plusieurs reprises. Ce sont des marcheurs bénévoles de Fleurey et de Saint-Hippolyte qui ont édifié la croix actuelle en août 1993.


Fraîche, agréable, sportive, sympathique,

 

Quatre termes qui pourraient résumer la marche proposée cet après-midi par Serge et Régine :

 Fraîche : certains avaient enfilé, bonnet et gants,

 Agréable : beau parcours qui nous a conduit au village Surmont. Une petite dizaine de km et 215 mètres de dénivelé.

 Sportive : au fond de Voye , il fallait ‘’lâcher les chevaux, et la pompe s'est accélérée’’.

Sympathique :  C’est dans  la bonne humeur, sur le parking de la Com Com, que nous avons partagé le verre de l’amitié, les gâteaux et le café.

 

Merci à Régine et Serge.

 





Le retour en images de la marche du 5 mars 2024

Mardi 27 février : jour de rentrée

67 - 8 - 10 -

Que vous inspire ces trois chiffres ?

Ce n'est pas le le tirage du dernier loto ... ce n'est pas l'ordre d'arrivée du dernier tiercé mais trois chiffres puisés dans la dernière randonnée.

67  - adhérents du club ont participé à cette première de mise en jambes.

 8 - kilomètres parcourus pour un groupe dans le secteur Voitre- Rahon.

10  - kilomètres pour ceux qui ont poursuivi l'aventure un peu plus loin. 

Merci aux organisateurs de ce bel après-midi convivial... à tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette belle journée.